Souvenez-vous !

Le laboureur et ses enfants

Travaillez, prenez de la peine :
C’est le fond qui manque le moins .
Un riche laboureur sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins .
« Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
Que vous ont laissés nos parents :
Un trésor est cache dedans.
Je ne sais pas l’endroit, mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ, dès qu’on aura fait l’ôut .
Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place
Où la main ne passe et ne repasse ».
Le père mort, les fils retournent le champ
De ça, de là, partout, si bien qu’au bout de l’an
Il en rapporta d’avantage .
D’argent, point de caché.mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor !

JEAN DE LA FONTAINE

Je ne sais pas pour vous mais une poésie,

apprise pendant l’enfance, revient d’un coup comme une ritournelle

et apporte un léger parfum de nostalgie mais aussi de bonheur,

du fait de la redécouvrir avec ses enfants !

Merci monsieur DE LA FONTAINE, c’est bien vous notre TRÉSOR !

20140424-211756.jpg
Tableau représentant un paysage champêtre de notre chère

PROVENCE,

peint par mon ami MICHEL METAIREAU,

le peintre de PORQUEROLLES .

Collection à admirer sur http://www.michelmetaireau.com

et dessin de mon petit LOUIS !

Connaissiez-vous cette poésie ?

Merci pour vos messages et à + !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s